On retrouve trés souvent les mêmes symboles dans mes bijoux. Je les aime pour de nombreuses raisons: ils me rappellent mes voyages ou mon enfance, ils ouvrent un imaginaire, ils rappellent des traditions ancestrales que j'aime remettre en avant. 

Je vous raconte ce qu'ils représentent et pourquoi ils me parlent tant.

MATIASMA en grec ou NAZAR BONCUK en turc: ce Talisman sert à protéger du Mauvais Oeil.

Créé en Turquie, c'est à Athènes, à la chute de l'Empire Ottoman, vers 1832, qu eles artisans verriers exilés ont transmis la création de l'Amulette aux Athéniens. Le talisman est resté depuis un symbole de protection très populaire.

TREFLE. les quatre feuilles représentent la Foi, l'Espoir,la Chance et l'Amour. Quiconque trouverait un tel porte-bonheur verrait ce jour-là ces quatres facettes de sa vie s'améliorer.

L'origine de l'utilisation du Trèfle comme symbole national irlandais remonte au Moyen-Age. 

La légende raconte que Saint Patrick utilisa un trèfle pour faire comprendre au peuple irlandais le concept de Sainte Trinité et ainsi de les convertir.

 

KHAMSA. ou Main de Fatma est une amulette, en forme de main ouverte, protégeant contre le mauvais oeil, celui du regard de l'envieux, de la pensée du jaloux qu'il faut contrer à l'aide d'un talisman. Depuis les Carthaginois, on l'a retrouvée dans les civilisations islamiques, juive et bérbère. Son usage s'est répandu dans toute l'Afrique du Nord et jusqu'en Inde. 

SCARABEE. Porter un scarabée en tant que porte-bonheur est une tradition dont la première trace remonte à 2345 AV. JC dans l'Egypte Ancienne. 

On pouvait en outre y trouver des allusions au Dieu Egyptien du soleil levant, Khepri. Il en fut conclu que, pour les Egyptien, cet animal représentait la création perpétuelle et la vie éternelle.

13. Il existe autant de personnes qui pensent que le chiffre 13 porte bonheur que de gens qui pensent l'inverse. Pourtant, si l'on s'en réfère aux propriétés mathématiques du 13, il semble effectivement le candidat idéal pour porter bonheur: c'est tout à la fois un nombre premier et un nombre chanceux. 

En la favuer du chiffre 13, notons qu'il y a 13 lunaisons dans une année.